Les poils des mammifères (ou le duvet des oiseaux) sont les seuls isolants thermiques produits en tant que tels par la nature.
Rien d’étonnant donc à ce que les hommes aient très tôt utilisés cette ressource et particulièrement la laine des moutons  pour se vêtir et même pour améliorer la protection thermique de la ‘’troisième peau‘’ que constitue leur habitat.

Sa fibre frisée lui confère une grande capacité à stocker l’air et accroître ainsi sa capacité d’isolation.

Depuis des millénaires, les yourtes et quasiment tous les habitats nomades des pays froids utilisent les feutres de laine comme barrière thermique.

Dans l’habitat sédentaire, les témoignages d’utilisation remontent au Moyen–âge.

Depuis 1990, dans les pays germaniques la laine de mouton à été conditionnée industriellement pour devenir un matériau homologué du bâtiment.
C’est en Allemagne, plus précisément en Bavière (Dinkelsbühl) que l’on trouve l’usine de production des produits KLIMALAN.

Les produits de tonte sont d’abord lavés pour les débarrasser des impuretés et surtout du suint, sécrétion de l’épiderme de l’animal à  odeur caractéristique, dont une des fonctions est d’éloigner les parasites.
La laine reçoit ensuite un traitement insecticide naturel antimite à base de perméthrine, le Mitin;  stable et sans émanation après application, classé sans danger pour l’homme et accepté par les distributeurs de matériaux écologiques.
Elle est ensuite cardée et texturée pour obtenir les différents produits de grandes qualités composant la gamme.

Chose étrange, mais incontestable, la laine de mouton purifie l’air ! La substance protéinique contenue dans les fibres de la laine de mouton possède des chaînes d’acides aminés capables d’absorber des concentrations élevées de molécules de substances nocives et les odeurs désagréables telles que formaldéhydes et aldéhydes et de les neutraliser. Cette procédure est désignée comme chimiesorption.

Il s’opère une réaction de condensation du formaldéhyde au cours de laquelle le méthylole nocif est transformé en méthylène neutre et fixé définitivement. Les substances nocives sont non seulement absorbées, mais aussi complètement éliminées.
L’aldéhyde et les substances dérivées sont entre autre présentes dans les peintures, laques, colles, liants, graisses chaudes et désinfectants.
La réaction du formaldéhyde avec les chaînes d’acides aminés de la protéine de la laine est utilisée avec une grande efficacité depuis plusieurs années pour assainir des bâtiments exposés à de fortes concentrations de formaldéhyde.

KLIMALAN la solution phonique dans l'habitat

Outre ses qualités de sorption et thermique, la laine de mouton est une excellente isolation contre le bruit car elle offre de réelles solutions acoustiques.

Les nuisances sonores rendent difficile la vie en appartement et même dans les maisons indépendantes, personne n’est à l’abri des bruits provenant de la circulation, des maisons d’habitation voisines ou du martèlement de la pluie ou de la grêle sur le toit – à moins d’installer un bon système d’isolation phonique ou acoustique.

Il existe deux principaux types de bruits : les bruits aériens, provenant de l’extérieur et se propageant dans l’air et les bruits soldiens qui proviennent de l’intérieur même de l’habitation et qui se transmettent par les sols, les murs et les plafonds.

Chaque bruit est constitué d’ondes partiellement absorbées par les obstacles mais dont la majorité reste perceptible à l’oreille humaine.
Le but de l’isolation phonique est de réduire au maximum ces bruits et la performance du système peut-être mesurée par l’indice d’affaiblissement acoustique Rw, exprimé en décibels.

L’isolation phonique obéit à trois principes fondamentaux :
La loi de la masse qui veut que plus le matériau isolant est lourd, plus l’isolation sera meilleure et la loi masse – ressort – masse qui détermine la qualité d’absorption du bruit par un ressort et enfin la loi d’étanchéité qui explique que là ou l’air passe, le bruit filtre aussi.

Concrètement, l’épaisseur et la qualité amortissante du ressort sont très importantes car quand le bruit heurte la première masse – le mur par exemple – le ressort l’intercepte aussitôt et l’amortit avant de le transmettre à la deuxième masse.
Le ressort ainsi décrit est composé d’air rempli d’un matériau isolant particulier. Ce dernier peut se décliner en différentes versions mais les isolants dits naturels, tel que les isolants en laine de mouton KLIMALAN, sont bien sûr plus recommandés car ils sont écologiques et de loin plus performants.

Une très bonne résistance au feu.

Côté incendie, la résistance au feu des isolants en laine de mouton KLIMALAN est très bonne.
Lorsque la laine est nettoyée et débarrassée de son suint sa température d’auto-inflammation est de 580°, cette qualité lui confère de loin le titre de fibre la plus difficilement inflammable de toutes les fibres naturelles.
La laine est auto-extinguible, ne propage pas la flamme et surtout ne dégage pas de gaz toxique, elle charbonne, se consume mais ne s’enflamme pas.

Laine de mouton en rouleaux 

La laine est liée et texturée de façon à former des rouleaux de formats et d’épaisseurs variables adaptés à l’isolation entre éléments d’ossature horizontaux ou inclinés.
Les rouleaux sont disponibles avec la laine fixée sur feutre de support :
KLIMAVLIES NWL ou avec la laine libre, sans feutre de support : NWL PUR.

Fourchette de densité du KLIMAVLIES NWL : 35 – 40 km/m³
  • planchers
  • toitures en rampants
  • combles
  • calfeutrages

Laine de mouton en panneaux semi-rigides

La laine est liée et texturée de façon à former des panneaux de formats et d’épaisseurs variables adaptés à l’isolation entre éléments d’ossature verticaux, horizontaux ou inclinés :

THERMALAN NWT PLA
  • murs à isolation interne
  • murs isolés par l’intérieur
  • murs isolés par l’extérieur
  • toitures en rampants

Laine de mouton en vrac

La laine de mouton peut-être utilisée telle quelle sur le chantier comme isolant de remplissage à disposer manuellement, de préférence en procédant par-dessus : KLIMALAN LAINE EN VRAC.

  • planchers.
  • combles praticables calfeutrements

Laine de mouton en feutre

Dans cette présentation sous forme de rouleaux à texture non aérée, la laine sert surtout de panneau résilient phonique.

Le feutre convient en sous couche acoustique des parquets flottants, en 1 ou  2 mètres de large et en rouleaux de plus petites largeurs pour séparer acoustiquement le gitage du plancher : KLIMALAN NWF 100/200 et KLIMALAN NWF EN BANDES 10/15

  • parquets
  • parquets flottants
  • Gitage

Laine en tresse

Les fibres de laine sont tressées pour le calfeutrage des pourtours de portes, fenêtres et ouvertures diverses en façade et toiture

Données techniques KLIMALAN

  • Valeur consigne de conductivité thermique (lambda) : 0.035 W/mK
  • Comportement au feu : norme allemande B2  (EN 13501-1)  Classe EURO E. Difficilement inflammable
  • Résistance à la déformation: (EN 824) < 5 mm/m.
  • Tolérance d’épaisseurs: (EN 823) < -5% ; <  -5mm.
  • Fourchette de densité: (EN 1602)  35 – 40 Km/m³
  • Résistance à l’impédance: (EN 29053)  4,4 kPas/m²
  • Absorption d’eau: (EN 1609) < 0.92kg/m²
  • Résistance à la diffusion de vapeur d’eau: u = 1
  • Capacité thermique: Cp 1630  J/kg*k
  • Indice d’inflammabilité: 5.3 CH
  • Classe de matériaux de construction: B2 (D)

Caractéristiques des matériaux isolants KLIMALAN

  • Confort et agrément de pose et de manipulation.
  • Régulateurs d’hygrométrie.
  • Isolation phonique sensiblement supérieure aux matériaux conventionnels.
  • Comportement au feu : difficilement inflammable, auto-extinguible, sans émission de vapeur toxique.
  • Ne sont pas appréciés ni consommés par les rongeurs.
  • Sans émission de COV ou autres polluants, pas de formaldéhydes.
  • Totalement recyclable.

La laine de mouton KLMALAN a d’excellentes capacités hygroscopiques (elle peut absorber jusqu’à 33 % de son poids en eau sans que cela nuise à son pouvoir isolant).

Si les parois extérieures sont suffisamment perméables à la vapeur d’eau, on peut la mettre en œuvre sans aucun frein vapeur.

Impact sur l’environnement

  • La laine de mouton est bien-sûr une ressource renouvelable puisqu’elle valorise un produit directement lié à l’agriculture.
  • Recyclage et élimination : matériau réutilisable.
  • Les produits KLIMALAN sont entièrement compostables puisqu’ils ne contiennent pas de texture en polyester.
  • En cas d’incendie, pas de dégagements toxiques.
  • Très bonnes qualités acoustiques permettant un affaiblissement efficace des bruits aériens.